31ème dimanche du temps ordinaire (Matthieu 23,1-12)

31ème dimanche du temps ordinaire (Matthieu 23,1-12)

Nous sommes tous sur la sellette en cette célébration. Ce n’est pas agréable d’être sur la
sellette. C’est se faire réprimander. Dévoiler au grand jour une action, un comportement que
nous aurions commis et qui est jugé comme mauvais. C’est ce moment où nous sommes
jugés… . Sur la sellette.
En chantant le Magnificat, nous ne faisons pas preuve de masochisme parce que nous ne
voyons pas Dieu comme un juge impitoyable ou un bourreau. Mais nous sommes rappelés à
l’ordre.. ;
Effectivement avec le Magnificat, nous rendons présente une perception de l’Ampleur de Dieu,
du Christ pour l’aujourd’hui.
Nous ne pouvons pas nous considérer comme les détenteurs de cette Ampleur ou de la
Connaissance du Message, de Dieu.
Cette ampleur, nous dépasse et nous ne pouvons qu ‘essayer ensemble de partager un peu de
ce que nous en percevons chacun de cette tendresse, de cet Amour.
Cette abondance de sens du message de Dieu, nous n’avons pas le droit de nous en proclamer
propriétaire.
Agir et nous engager dans le respect de nos croyances, dans le respect de messages qui nous
font aimer.
Restons humbles, dans la recherche, dans la prière et ensemble.a