Pour un avent solidaire en paroisse

Refusons la pauvreté ! Agissons ensemble.

Inondations, canicules, incendies… Sur fond de pandémie, partout sur la planète, les événements climatiques extrêmes se sont multipliés depuis le début de l’été 2021. Et comme pour d’autres crises, les personnes en situation de pauvreté sont souvent les premières à subir les conséquences du changement climatique, sans disposer des leviers pour s’en protéger. Le temps de l’Avent fait entendre l’appel à préparer le chemin du Seigneur. Il est le temps privilégié pour prier, dénoncer et agir pour une société plus solidaire en Wallonie et à Bruxelles. Un temps de l’Avent qui marque cette année, au sein de l’Église catholique de Belgique, plus de cinq décennies de solidarité d’Action Vivre Ensemble avec les personnes exclues et démunies.

Le contexte actuel présente de multiples zones d’ombre. Les catastrophes écologiques et économiques s’enchaînent. Les inégalités sociales se creusent. Les conséquences du réchauffement climatique se font sentir, menaçant l’existence de nombreuses espèces et personnes – à commencer par celles qui ont le moins contribué à ce dérèglement. Assurément, notre maison commune est en péril.

Pour combattre ces tendances, de nombreux citoyens, citoyennes et organismes s’impliquent quotidiennement dans la lutte contre la pauvreté ou pour la protection de l’environnement. Ces acteurs dénoncent de concert un système économique mondialisé qui met en compétition, exclut, exploite et détruit tant la nature que les personnes – spécialement les plus vulnérables. Artisans et artisanes du bien commun, les protagonistes de la justice sociale et environnementale partagent le désir d’expérimenter de nouvelles manières de vivre ensemble, à la fois plus respectueuses de l’être humain, plus justes sur le plan économique et d’une plus grande viabilité écologique.

Loin d’aller de soi, la réalisation pratique d’un tel désir soulève de multiples questions. Comment (re)politiser la question écologique à la lumière des inégalités et des injustices sociales ? Comment assurer l’effectivité des droits humains fondamentaux à la fois aujourd’hui et pour les générations futures ? Par quels moyens déjouer de manière structurelle l’injonction de consommer, de mettre en compétition, d’exclure et d’exploiter ?

Bien que la plupart des réponses à ces interrogations doivent encore être écrites, certains ingrédients semblent incontournables. La fraternité et la solidarité sont au cœur des solutions qui nous permettront d’affronter les défis sociaux et environnementaux. Un travail de sensibilisation, de conscientisation, mais aussi et surtout de mobilisation demeure nécessaire. L’espérance fait aussi partie de la solution. Il ne faut pas désespérer, comme le souligne le pape François dans son encyclique Laudato si’ (cf. not. n°244 ; cf. aussi les n°165 et 198). Ensemble, nous pouvons revoir fondamentalement notre rapport à nous-mêmes et à tout le vivant. Tel est le sens de l’écologie intégrale, comme soin et défense unifiés de l’environnement et des plus pauvres.

De nombreux mouvements et projets issus de la société civile inventent déjà le monde de demain. Les 101 associations de lutte contre la pauvreté soutenues cette année par Action Vivre Ensemble, de même que le réseau Transition ou encore le projet Sauvons notre maison commune (mené par Entraide et Fraternité et Action Vivre Ensemble avec la Commission Justice et Paix) en constituent autant d’illustrations. La transition écologique et sociale est en cours. Il nous reste à la vivre, résolument et pleinement. Découvrez notre site dédié : www.maisoncommune.be

« La naissance de Jésus, en enfant pauvre, dans une famille déplacée, ouvre cependant un horizon nouveau à l’humanité et une espérance pour tous les pauvres de notre monde. »

Mgr Jean-Pierre Delville

Soutenir les associations

de lutte contre la pauvreté

La collecte du troisième dimanche d’Avent (11 et 12 décembre) est dédiée à Action Vivre Ensemble. Toutes les associations soutenues pendant l’Avent sont des lieux où chaque personne en situation de pauvreté retrouve des conditions d’une vie digne.

Un virement : BE91 7327 7777 7676 (communication : 6786)

Un clic : www.vivre-ensemble.be

Attestation fiscale envoyée pour tout don de 40 € et plus.

Merci pour votre solidarité

Pour aller plus loin

Disponible sur vivre-ensemble.be :

– Pistes pour un Avent solidaire

– Quatre petits contes d’Avent

– Dossier « Urgences sociale et écologique, à la croisée des chemins »

Prière du 4ème dimanche d’Avent

Prière animée par Marc Gautier. Voici le texte qu’il nous a préparé en conclusion de la prière

S‘il n’y avait dans la Bible que cette seule annonciation à Marie nous
pourrions dire, ce qui est arrivé à Marie est bizarre mais bon, voilà !
Mais il y a plein de récits d’annonciation dans la Bible, annonciation à
Isaac, à Samson, à Samuel, à Moïse et à Zacharie, le papa de Jean –
Baptiste… et tous ces récits sont construits sur un même schéma.
Ils ne nous décrivent donc pas comment Marie, ou les Patriarches et
Prophètes avant elle ont ressenti l’appel de Dieu mais ils veulent nous
dire quelque chose sur la foi.

« Le Seigneur est avec Toi … » c’est ainsi que commencent tous ces
textes d’Annonciation.
Mais cette annonciation, « le Seigneur est avec toi » est toujours suivie
d’un appel à remplir un rôle important…
C’est comme un encouragement « Le Seigneur est avec toi »,
il t’ accompagnera , il t’aidera à remplir ta mission…
Car depuis que Moïse a découvert que Dieu était « un Dieu avec nous »
jusqu’au jour où les apôtres ont perçu que le Christ serait « avec eux
jusqu’à la fin des temps »… nous savons, en même temps, que Dieu
ne peut être avec nous que parce que des femmes et des hommes vivent
dans la volonté de Dieu.
Oh, vivre dans la volonté de Dieu ce n’est pas penser que tout ce qui
nous arrive relève de sa volonté, non les événements suivent le cours
naturel des choses ou alors sont provoqués par la bonne ou la mauvaise
volonté des humains. Vivre dans la volonté de Dieu c’est faire en sorte
que, dans tout ce qui “arrive”, puisse triompher la justice, le pardon,
la paix, l’amour…
Notre mission à toutes et tous, à la suite de Marie dans les Evangiles
c’est de donner corps, donner consistance à la bienveillance de Dieu
pour chacune et chacun des humains.
Croire que « le Seigneur est avec nous », comme nous le célébrons à
Noël devrait nous permettre de nous risquer à la justice et à la solidarité
qui construisent la paix, au service et au réconfort de ceux qui sont dans
les difficultés et la peine, au pardon qui triomphe de la violence.
Ainsi nous pouvons faire du petit bout de monde qui nous entoure et
plus largement si possible le lieu de la Présence d’Amour de Dieu.
Si « Le Seigneur est avec nous » c’est pour que nous renversions les valeurs de ce monde. Croire à l’accomplissement de la Promesse c’est se risquer toujours
davantage à la réconciliation, au partage, à la compassion pour que la Paix atteigne
tous les humains, sans distinction, que Dieu aime.
« Dieu-avec -nous, l’Emmanuel nous accompagne chaque jour de sa bénédiction
encourageante sous ses visages de Père, Fils et Frère et Esprit – Saint.

Célébration de Noël: le 24.12 à 18h

Qu’est-ce que Noël pour nous? Où était Dieu dans cette année 2020? (Rappelez-vous la célébration du mois d’octobre: Dieu est partout dans ce que l’on vit). Comment, ces jours-ci, chacun essaie-t-il de vivre la Paix de Noël?

Venez célébrer Noël en ligne avec nous. On se retrouve sur Zoom pour partager ensemble la joie de Noël, autour de l’évangile (Lc 2, 1-14)

Pour être bien installés:

  • Chacun préparer un morceau de pain et “du vin”;
  • Les adultes s’installent avec une bougie,
  • Les enfants s’équippent de papier et des crayons.

La célébration sera suivie d’un apéro en ligne… pensez également à préparer de quoi boire et grignoter pendant ce moment festif.

Suivez ce lien pour rejoindre la réunion: https://us02web.zoom.us/j/85448577127

Numéros pour rejoindre la réunion par téléphone en Belgique:
+32 1 579 5132
+32 2 290 9360
+32 2 585 5574
+32 2 588 4188
+32 2 788 0172

Si vous travaillez sur un ordinateur et vous ne voulez pas installer le client Zoom, vous pouvez choisir l’option « Rejoignez depuis votre navigateur» sur la page d’accueil de Zoom.

Célébration du Dimanche Autrement (novembre 2020)

Se mettre en route | Avent 2020.

On est frappé par le lien entre l‘évangile de notre dernière célébration (Matthieu 22, 34-40), l’évangile de ce dimanche (Matthieu 25, 31) , et Fratelli Tutti, l’encyclique du Pape, que nous vous proposerons d’appronfondir dans les semaines qui suivent. Dans Fratelli Tutti, le Pape fait une lecture différente du bon samaritain, retournant la question de « qui es mon prochain ». Ce dimanche, nous vous proposons de “retourner” l’évangile ensemble.  

On pourrait voir l’évangile de ce dimanche autrement (rdv Zoom) comme une leçon de morale. Or l’évangile n’est jamais une leçon de morale. On peut aussi comprendre cet évangile comme un chemin à parcourir. L’enjeu de la parabole du bon samaritain n’est pas “faut-il être gentil avec son voisin”. L’enjeu est bien plus grand: il s’agit d’une toute autre vision de Dieu. 

Cet évangile nous permet de lancer l’Avent, un peu en Avance ;-). Nous nous retrouverons de manière régulière jusqu’à Noël, sous différentes formes y compris des capsules vidéo, des prières, des conférences, pour expérimenter les textes via différents liens, signes, etc. 

Evangile

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples:  » Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siègera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche.

Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite :  »Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venu jusqu’à moi ! » Alors les justes lui répondront :  »Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? Et le Roi leur répondra : Amen, je vous le dis, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.

Matthieu 25, 31-…
Comment cet évangile peut-il guider ma vie?